Résistance aux antibiotiques

Test de sensibilité / résistance aux antibiotiques dans un laboratoire microbiologique. Les disques de papier-filtre contiennent toujours un antibiotique. La zone transparente autour des disques est la zone où l'qntibiotique empêche les bactéries de se développer en sa présence = les bactèries sont sensibles. Les bactéries se développent très près du disque marqué AMP (Ampicilline) - elles sont résistantes, elles ne se soucient pas de l'antibiotique qui est libéré du disque dans la gélose.

EXTRAIT MODIFIÉ DE LA DEFINITION DE L'OMS - Organisation mondiale de la santé

La résistance aux antibiotiques est aujourd'hui l'une des menaces les plus graves pour la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement global de la société. Elle peut toucher n'importe qui, n'importe quel âge et dans n'importe quel pays. La résistance aux antibiotiques est un phénomène naturel, mais l'utilisation incorrecte des antibiotiques chez l'homme et l'animal accélère souvent le processus de son développement. Un nombre croissant d'infections, telles que la pneumonie, la tuberculose ou la gonorrhée, ainsi que la salmonellose, deviennent de plus en plus difficiles à traiter car les antibiotiques utilisés pour les traiter perdent de leur efficacité. La résistance aux antibiotiques entraîne des hospitalisations plus longues, des coûts médicaux accrus et une mortalité plus élevée. Les antibiotiques sont des médicaments utilisés pour traiter et prévenir les infections bactériennes. La résistance se produit lorsque des bactéries se développent en réponse à l'utilisation de ces médicaments, de sorte qu'elles y deviennent résistantes. Ce sont les bactéries, et non les humains ou les animaux, qui deviennent résistantes. Ils peuvent alors provoquer des infections chez l'homme ou les animaux plus difficiles à traiter que celles causées par des bactéries non résistantes.
Il est urgent de changer la façon dont nous prescrivons et utilisons ces médicaments dans le monde. Même si de nouveaux antibiotiques sont développés, la résistance restera une menace sérieuse sans changer nos comportements. Ces développements doivent inclure des mesures visant à réduire la propagation des infections, notamment la vaccination, le lavage des mains, des rapports sexuels protégés et une bonne hygiène alimentaire.
L'agriculture peut, en prévenant et en combattant la propagation de la résistance aux antibiotiques :
les antibiotiques ne doivent être administrés aux animaux que sous surveillance vétérinaire ; ne pas utiliser d'antibiotiques comme stimulateurs de croissance ou pour prévenir les maladies chez les animaux ; vacciner les animaux pour réduire le besoin d'antibiotiques et utiliser des alternatives à ces médicaments, le cas échéant ; promouvoir et appliquer les meilleures pratiques à chaque étape de la production et de la transformation des aliments d'origine animale et végétale ; accroître la biosécurité dans les fermes pour prévenir les infections en améliorant l'hygiène et le bien-être des animaux.

Máte nějaké dotazy? Kontaktujte nás.